• la légende de la vallée endormie

    A quelques kilomètres de Tarry se niche une petite vallée au creux des collines. C'est sans doute l'un des endroits les plus sereins du monde...
    Une atmosphère feutrée semble envelopper ce petit havre de paix connu sous le nom de "La Vallée Endormie".
    Y arriva un beau jour Ichabod Crane, maître d'école et véritable épouvantail ambulant.
    Crane était fait pour cette école à classe unique. Etant passé maître dans toutes les matières y compris la discipline et, malgré le peu d'intérêt des parents pour le travail scolaire, il poursuivait sa tâche avec ferveur. Il se croyait bon et consciencieux mais ne ratait pas une occasion de rosser avec sa canne les élèves paresseux.
    Après la classe, Ichabod donnait libre cours à l'aspect non-académique de sa personnalité. Sa sévérité disparue, il était prêt à se lier, surtout avec ceux de ses élèves dont les soeurs étaient... jolies ! Si de surcroit leurs mères étaient de fins cordons bleus, Ichabod n'hésitait pas à raccompagner le garçon chez lui !
    Sa présence et son bagou égayaient la soirée !
    Il aimait à passer les longues soirées d'hiver en compagnie des vieilles Hollandaises. Tout en filant au coin du feu, elles racontaient de terrifiantes histoires qui n'étaient jamais assez monstrueuses ou assez horribles à son goût.
    C'est là qu'il apprit à connaître les fantômes, les eflfes et les lutins qui hantaient la région... et... Le cavalier sans tête.
    Ce cavalier, disait-on, était un soldat lithuanien dont la tête avait été arrachéepar un boulet de canon au cours d'une bataille oubliée durant la révolution.
    La superstition d'Ichabod était telle qu'il buvait avec délectation chacune des paroles des conteuses.
    Mais avant tout il adorait les mondanités. Parmi les jeunes-filles auxquelles il faisait la cour, il y avait Katerina van Tassel, la fille d'un riche propriétaire hollandais. Elle, et les biens de son père, avaient séduit Ichabod qui cherchait à gagner son coeur.
    Il n'était pas le seul à briguer les faveurs de Katerina. Un certain Brom van Brunt observait avec amusement ces assiduités d'un autre âge.
    Van Brunt était un gaillard généreux, honnête et le héros des environs. Une joute entre les deux courtisans aurait été déloyales. Aussi van Brunt se contentait-il de moqueries anodines et de petites humiliations.
    Par un beau soir d'automne, Ichabod reçut la visite d'un des serviteurs des van Tassel qui lui transmit une invitation à dîner. Le maître d'école se réjouissait à la pensée du merveilleux festin qui l'attendait, de l'occasion qui lui était offerte de montrer ses talents de danseur... et surtout de rencontrer Katerina.
    Ichabod renvoya ses élèves de bonne heure, mit son plus beau chapeau et se mit en route pour le domaine de van Tassel.
    Sa farouche monture, "Poudre d'escampette" était une vieille rosse pour laquelle le trot était déjà une entreprise périlleuse.
    Lorsqu'il arriva enfin, il fut acceuilli avec enthousiasme par tous les convives. Mais il n'avait d'yeux que pour la table lourdement chargée de victuailles. C'était pour lui une occasion unique de manger à sa faim... ce qu'il ne manqua pas de faire d'ailleurs...
    Le repas aiguisa son envie de danser et il s'en donna à coeur joie dédaignant le regard furieux de van Brunt.
    La soirée terminée, Ichabod resta pour parler à Katerina. Personne ne sut ce qu'ils se dirent mais en quittant la maison de ses hôtes, Ichabod paraissait abattu.
    En route pour le village, il aperçut dans le lointain, l'ombre d'un fantôme. Il se souvint alors des superstitions des vieilles hollandaises et son coeur battit la chamade.
    Soudain, l'animal se cabra et la silhouette se détacha dans le clair de lune !
    Ichabod réalisa avec horreur que le cavalier... n'avait pas de tête !
    Vision d'horreur ! La tête reposait sur le pommeau de la elle.
    Ichabod talonna sa monture effrayée, essayant de fuir la terrifiante apparition.
    A l'entrée de la ligne droite menant au village, Poudre d'Escampette servie par un hasard extraordinaire, menait encore d'une longueur dans cette course désespérée.
    Ichabod voulait atteindre le pont de l'église où d'après la légende, le fantôme disparaitrait.
    La selle glissait dangereusement et la fougue de Poudre d'Escampette s'estompait. Ichabod se retourna, espérant que le spectre se serait évanoui ! Mais il était toujours là et debout sur ses étriers, il brandissait sa tête !
    Ichabod tenta d'éviter le macabre projectile, mais trop tard ! Il le reçut en pleine nuque. Déséquilibré par l'impact, il se sentit tomber en avant et s'écrasa lourdement dans la poussière ! Poudre d'Escampette, le cavalier de l'au-delà et son étalon noir passèrent près de lui au grand galop !
    On spécula longuement sur ce qui avait bien pu arriver à Ichabod. Les vieilles femmes affirmèrent qu'il avait été emporté par le cavalier sans tête et un voyageur de commerce quant à lui jura qu'il avait rencontré un juge dans une ville lointaine répondant à la description de l'ancien maître d'école.
    Le lendemain de sa funestre chevauchée, on retrouva Poudre d'Escampette dessellée, une citrouille écrasée et le drôle de chapeau d'Ichabod Crane.
    Cela dit, durant les années qui suivirent, la moindre allusion à cet incident déchaînait le fou rire d'un certain Brom van Brunt !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :